LES INSECTES – ROIS DE L’ADAPTATION

Les insectes – rois de l’adaptation

Par Luc Passera

Editions Quae

Sortie : octobre 2021

ISBN : 978-2-7592-3334-2

Si petits et pourtant si fascinants. Les insectes représentent une très grande partie de la biodiversité sur notre planète. Et les espèces sont nombreuses, quelle diversité !

Dans ce livre, ponctué de très belles photos, vous saurez tout, ou presque, de ces animaux à 6 pattes.

Commençons justement par les pattes. Elles peuvent nous paraitre anodines alors qu’elles sont le fruit d’une lente évolution : pour fuir, pour attraper des proies, il faut se déplacer. Et vite ! Fouiller pour trouver de quoi se nourrir ou bien pour pouvoir attraper des proies sans jamais les relâcher. On peut penser à la très belle mante religieuse qui, sous ses airs parfois exotiques, est une redoutables prédatrices (au point de dévorer le mâle dans 30% des cas… ça refroidit un peu !).

Pour se nourrir, il faut une bouche, ou quelque chose qui y ressemble. Et les macro-photos nous livrent de précieuses informations sur les différents individus. Effrayante la mandibule de cette fourmie Odontomachus qui s’ouvre à 180° ! Une proie imprudente et hop, la mandibule se referme à la vitesse supersonique de moins d’une milliseconde.

Mais il n’y a pas que des horreurs, et l’on peut trouver poétique cette longue trompe du très joli nectarifère moro-sphinx !

Des trompes, des mandibules ou encore planter leur rostre, les possibilités des insectes pour se nourrir sont nombreuses.

On dit souvent que les insectes seraient capables de soulever des montagnes s’ils avaient une apparence humaine. Eh bien, ce n’est pas tout à fait exacte. En tout cas, toutes les astuces sont imaginables pour fuir les prédateurs. Que ce soit du camouflage, « l’armement » (on parle bien d’insecte), de l’adoption de toute une gamme de couleurs, tout est bon pour se défendre. La méthode la plus originale revient sans doute aux abeilles asiatiques, capables de faire cuire le frelon asiatique grâce aux frottements de leurs ailes. Surprenant !

Manger, se défendre, se dégourdir les pattes n’est pas suffisant pour réussir sa vie. Il faut assurer sa descendance d’une manière ou d’une autre. Et cela se fait de manière parfois extrêmement complexe.

Mon avis : un livre passionnant bien que quelque peu complexe par moment. On a du mal à s’imaginer toute cette diversité, toute cette complexité acquise au cours de leurs évolutions respectives. Les insectes sont des animaux passionnants. Le livre est très bien conçu, avec de très belles photos qui illustrent parfaitement les propos de l’auteur.

Encore une très belle parution aux éditions Quae que j’ai découvert au cours de ce mois d’août !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s