VIES D’OISEAUX

Vies d’oiseaux

Par Jean-Jacques Audubon

Editions Le Pommier

Sortie : mai 2022

ISBN : 978-2-7465-2411-8

C’est un ouvrage original que je vous présente aujourd’hui. Original parce qu’il retrace les observations menées à la fin des années 1700 et durant la première moitié du XIXème siècle par Jean-Jacques Audubon.

Jean-Jacques Audubon est un ornithologue, naturaliste qui aura notamment décrit de manière consistante, les oiseaux d’Amérique du Nord. Un véritable pionnier en la matière puisqu’aucun autre avant lui n’aura abattu le travail qu’il aura réalisé.

Ce recensement ornithologique, vous en aurez un bel aperçu dans Vies d’oiseaux. Une description très détaillée de plusieurs espèces des plus incontournables au plus discrètes qui vous fera découvrir la richesse des descendants des dinosaures.

Pour les plus sensibles de la cause animale, ne soyez pas effrayés par les nombreuses victimes de chasse qui peuvent être mentionnées dans l’ouvrage. Visiblement, à l’époque, on n’hésitait pas trop à tirer au fusil sur certains individus, à capturer d’autres. Mais nous sommes au début du XIXème siècle et la société d’aujourd’hui n’est clairement pas la même que celle des années 1800 en ce qui concerne la protection animale, notamment. Si parfois l’on regrette ce qu’est devenue notre société aujourd’hui, il y a quand même quelques progrès qui ont été accomplis !

Précisons que l’on parle bien ici d’espèces observées en Amérique du Nord. De l’Ohio au Kentucky en passant par l’état de New-York, les dindons sauvages, le vautour noir ou encore l’oie du Canada auront été observés durant des jours pour mieux les connaitre, mieux cerner leurs habitudes de vie.

Mon avis : je trouve ce genre de livre toujours enrichissant. Les textes un peu anciens (entre 100 et 200 ans) permettent de prendre du recul sur toutes les découvertes qui ont été réalisées jusqu’à aujourd’hui. Je regrette cependant que le livre ne contienne pas de planches consacrées aux dessins de l’autour. Cela aurait ajouté une belle plus-value à l’ensemble. Comme pour tout livre ancien, le texte peut être un peu compliqué mais si ici, il a été simplifié. On peut très vite se lasser de la lecture, c’est pour quoi je vous conseille de le lire en plusieurs fois pour ne pas le ranger avant de l’avoir fini (ce qui, avouons-le, serait dommage !).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s