FEMMES ASTRONOMES

Femmes astronomes

Par Yaël Nazé

Editions CNRS

Sortie : février 2022 (pour la présente édition)

ISBN : 978-2-271-14028-9

Elles sont restées dans l’ombre des astronomes masculins et pourtant, leur rôle prépondérant dans les découvertes n’est plus à démontrer.

L’astronomie est une discipline encore fortement « masculine » même si l’on note un tout petit progrès dans la répartition des postes de chercheurs. Nous héritons d’une situation qui perdure depuis des lustres. Comme ci les femmes n’étaient pas l’égal des hommes du point de vue de la connaissance.

Il faut aller chercher du côté des babyloniens pour trouver trace de En-Hedu-Anna. Son destin ne sera pas enviable mais c’est la première femme astronome connue. Nous sommes à plus de 20 siècles avant JC.

C’est ensuite une longue traversée du désert et il faut attendre le Moyen-Age pour retrouver un peu de féminité chez les astronomes. Les plus connues arriveront bien plus tard. Notamment Caroline Herschel, sœur du célèbre astronome William, découvreur d’Uranus. Elle découvrira notamment des comètes, des nébuleuses, des astéroïdes. Elle établira des catalogues d’objets nébuleux, beaucoup plus denses que celui de Messier.

Elle ne sera pas la seule, fort heureusement ! Je peux citer Carolyn Shoemaker (du nom de la comète qui s’est écrasée sur Jupiter en 1994). Elle aussi aura grandement contribuer à la découverte de nombreux objets.

N’oublions pas les « calculettes » de la NASA. Les femmes de l’ombre, véritables pièces maitresses des missions Apollo qui ont envoyé sur la Lune … des hommes ! Grâce à leurs calculs d’une redoutable fiabilité, c’est un exploit planétaire qui aura été réalisé.

La plus hypocrite des récompenses est sans doute le prix Nobel de physique attribué en 1968. Jocelyn Bell remarque d’étranges signaux très réguliers. Tout de suite, la nature extraterrestre est évoquée secrètement, mais c’est un objet bien physique qui est finalement identifié : les pulsars. Principale actrice de la découverte, le prix Nobel sera décerné à Hewish, son patron. Il ne ressentira d’ailleurs aucune trouble et trouvera même ça plutôt normal…

Mon avis : un livre plaisant à lire, ponctué d’histoires de femmes qui ont fait preuve d’une véritable force de persuasion pour arriver à leurs fins. Ces parcours du combattant ont permis des avancées sociales importantes même si aujourd’hui cela nous semble assez incroyable que certaines choses ne puissent pas être acquises (par exemple, préparer un doctorat). Une juste mise en lumière de leurs apports nombreux à la science et une invitation pour montrer que la science, l’astronomie, n’est pas réservée à la seule gente masculine.

J’ai également particulièrement apprécié les apports sur les termes abordés, comme les comètes et les pulsars qui amènent une belle plus-value à l’ouvrage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s