LE GRAND ATLAS DE L’ASTRONOMIE

Le grand atlas de l’atronomie

Ouvrage collectif

Editions Glénat

Sortie : novembre 2021

Niveau de difficulté : 1/5

ISBN : 978-2-344-05024-8

Voici le retour du Grand atlas de l’astronomie ! Il s’agit de sa 6ème édition et vous avez peut-être l’occasion de parcourir les éditions précédentes. Visuellement, c’est le genre de livre que j’aime plutôt bien : il a des dimensions assez grandes (27×37 cm), il pèse son poids et il peut largement embellir votre bibliothèque.

Si le visuel de la couverture est réussi, en est-il de même pour son contenu ? Eléments de réponse dans les prochaines lignes….

Pour commencer, et après la préface du très grand vulgarisateur Hubert Reeves, nous partons pour une découverte de notre système solaire. Plusieurs séries de photos, de très belles photos même, sont proposées avec leurs explications. Les planètes vous serons présentées, sans véritablement entrer dans le détail, de manière convenable. Cependant, je trouve dommage que la double page sur Pluton ne soit pas mieux traitée notamment avec les images de la sonde New Horizons…

Les focus sur divers éléments du système solaire sont intéressants et ajoutent une belle plus-value. Je prends pour exemple Ganymède ou Puck, le satellite d’Uranus (ou plutôt l’un des satellites d’Uranus).

Suite logique de ce voyage intersidéral : après avoir quitté le système solaire, passons à la découverte des étoiles puis des galaxies. La quatrième partie marque une sorte de transition dans la lecture de l’ouvrage puisqu’elle traite des constellations. Hémisphère nord, hémisphère sud, vous aurez un panorama de toutes les constellations avec un peu de mythologie, la présentation d’étoiles considérées comme particulières et quelques objets que vous pourrez observer avec un télescope par exemple.

La fin du livre se présente sous une forme déjà rencontrée lors des deux premiers tiers du livre. Cette dernière partie abordera le très vaste sujet de la technologie spatiale, des missions Apollo à l’ISS en passant par Curiosity, Hayabusa ou encore les sondes et télescopes spatiaux.

Ce livre se terminera par un glossaire donnant quelques définitions essentielles en astronomie.

Mon avis : dans l’ensemble, il s’agit d’un très beau livre qui réjouira notamment les débutants en astronomie, amateurs de belles images.

Je suis beaucoup plus mitigé sur la partie abordant les constellations. On a ici un livre qui coûte pratiquement une quarantaine d’euros et je suis assez stupéfait de remarquer la présence de confusions entre les images et les légendes associées. Des photos de galaxies sont prises pour des amas globulaires. C’est assez dommage.

Je suis aussi déçu de la qualité de certaines images. Je ne comprends pas forcément le choix de certaines qui sont d’une qualité vraiment médiocre.

Une plus large mise à jour au fil des éditions serait souhaitable pour vraiment avoir l’impression de nouveauté. Il se passe beaucoup de choses dans le ciel chaque année, mais on ne le retrouve pas forcément dans le livre d’une année sur l’autre.

Dans l’ensemble, il s’agit d’un bon livre mais qui aurait mérité une plus grande attention sur les aspects que j’ai évoqué plus haut.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s